Le cercle vicieux de l’appauvrissement des familles vivant en milieu rural à Madagascar

Selon l’UNICEF, à Madagascar seul 78.3% des garçons  et  80% des filles en âge d’aller à l’école ont fréquenté l'école primaire entre 2008 et 2012.

Ce qui explique un taux d'alphabétisation des jeunes de 15-24 ans à 65.9% pour les garçons et à 64% pour les filles.

 

Par ailleurs, des parents parfois illettrés avec une situation économique précaire n’ont pas les moyens financiers d’envoyer leurs enfants à l’école d’autant plus que pour les villages isolés l’école la plus proche peut se trouver à des kilomètres à pied, ce qui décourage les enfants.

 

Cette situation explique en partie le décrochage rapide des enfants dès le primaire.

 

Selon les données administratives, de 2008 en 2012, le taux de survie en dernière année d'école primaire est de 39.5%.

 

Ces enfants, quand ils deviennent parents à leur tour, reproduisent le même schéma.

 

L’association Fanantenana – Espérance France a été crée à Parthenay dans les Deux-Sèvres en Juillet 2014 suite à des échanges entre les quatre « Membres fondateurs » sur ce constat du « Cercle vicieux de l’appauvrissement des familles vivant en milieu rural à Madagascar. »

En 2017 le siège de l’association a été transféré à La Chapelle St Mesmin dans le Loiret.

L’objectif de l'association est de travailler en collaboration avec les membres des associations Fanantenana – Espérance à Madagascar, les associations et ONG qui partagent cette même vision, pour la réalisation de projet non seulement sur le plan économique mais aussi dans le domaine de la santé, l’éducation et la protection de l’environnement.

 

 

Association Fanantena - Espérance Sahamamy

 

L'association Fanantenana - Espérance Sahamamy est une association régie par l'ordonnance N° 60-133 du 03/10/1960 portant régime général des associations à Madagascar.

Elle a été créée en 2012 et enregistrée en 2016 sous le récépissé N° 019/DI/FA/ASS du 06/04/2016.

Elle a pour objectif de créer un cadre d’échanges et d’entraide entre les membres pour un développement rural à court, à moyen et à long terme.

Le village de Sahamamy est un village isolé dans un paysages montagneux de la commune de Sandrandahy, dans la région Amoron’i Mania (Madagascar).

 

Le village est composé de 5 hameaux isolés et dispersés dans les montagnes, pour environ 150 habitants.

Les membres de l'association Fanantenana - Espérance Sahamamy ont reçu de la part des conseillères agricoles de proximité de Sandrandahy une formation sur le compostage et la culture de pomme de terre en 2014-2015.

Pour l'année scolaire 2018-2019, une école préscolaire a été ouverte à Sahamamy avec l'aide de l'ONG VOZAMA (Vonjeo ny Zaza Malagasy).

 

La rentrée scolaire a eu lieu le Lundi 24 Septembre 2018 initialement dans une pièce mis à disposition par un des parents d'élèves puis dans une salle de classe en terre battue et toit en paille construit par les parents d'élèves.

​Il y a actuellement 20 élèves inscrits dans cette école et l'ONG VOZAMA va participer de manière dégressive au payement du salaire de l'institutrice à raison de 75% pour la 1ère année, 50% pour la 2ème année et 25% pour la 3ème année scolaire.

C'est à dire qu'à partir de l'année scolaire 2021-2022, non seulement, il y aura 3 classes (Préscolaire, T1 et T2)* donc plus d'instituteurs et institutrices mais, ce sont les parents d'élèves qui vont prendre en charge la totalité de leur salaire.

* En comparaison avec le système en France :

- Il n'y a qu'une seule année préscolaire, pour les enfants de 5 ans

- T1 : C'est l'équivalent du CP

- T2 : C'est l''équivalent du CE1

  • c-facebook
  • Twitter Classic
  • Google Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now